L’union fait la force : des jeux pour enfants basés sur la collaboration

Souvent dans les jeux, vidéo ou de société, la compétition est de rigueur. Il est de mise de « gagner », soit en éliminant son adversaire soit en faisant plus de points que lui.  Les jeux de société sont encore très prisés, malgré la présence envahissante des jeux vidéo, et il est toujours très sympathique de jouer en famille. Nombre de familles apprécient encore de jouer ensemble au Scrabble et autre Monopoly, et ceci avec des jeux classiques plutôt que la version « console ». Le plaisir de jouer en est très différent, non pas que l’un ou l’autre soit mieux, mais il est indéniablement très constructif de jouer avec ses enfants dans les deux versions. L’apprentissage n’est pas le même, les acquis seront autres.

Dans le cas des jeux de société dans la version classique, il est important de privilégier les jeux d’entraide, c’est-à-dire les jeux où le but final n’est pas d’être le premier, le plus fort, mais des jeux ou le propos est de s’aider les unes les autres à atteindre un but commun. Par exemple, la plupart des jeux de société peuvent se jouer en équipe, et permettent d’inculquer à nos enfants l’esprit d’aide et de soutien qui manque cruellement dans notre société où tout n’est que compétition. Les enfants y sont déjà suffisamment confrontés à l’école ou dans les centres de vacances, il n’est pas utile qu’ils le soient aussi dans les jeux. Il est plus enrichissant pour eux d’apprendre à s’entraider pour réussir, d’intégrer que l’union fait la force et que gagner ne représente aucun intérêt particulier. On peut aussi changer des jeux existants, par exemple le Scrabble, pour les transformer en jeux d’entraide plutôt qu’en jeu compétitif. Il suffit d’inventer de nouvelles règles, de nouveaux comptages de points. Intégrer l’entraide dans les règles de jeu pour le faire devenir un outil éducatif bien plus intéressant et surtout plus proche de nos aspirations éducatives. Cela demande juste un effort d’imagination pour apprendre à nos enfants autre chose que la rivalité et l’esprit de compétition, et leur donner un autre goût du jeu, celui de l’entraide.